jan 14

CNI prolongation des cartes d’identité

Extension de la durée de validité de la carte nationale d’identité

A compter du 1er janvier 2014, la durée de validité de la carte nationale d’identité passe de 10 à 15 ans pour les personnes majeures (plus de 18 ans). En savoir plus »

nov 14

Iles éparses : « Pas d’incident diplomatique entre Madagascar et la France », rassure la ministre Atallah Béatrice

Le gouvernement malgache adopte une attitude prudente devant une affaire qui relève d’une haute diplomatie.

Le gouvernement malgache adopte une attitude prudente devant une affaire qui relève d’une haute diplomatie.

Un incident diplomatique n’est pas à craindre entre la Grande Ile et la France selon le chef de la diplomatie malgache.

Le feuilleton « Iles Eparses » est loin d’être clos. Hier à Anosy en marge de la commémoration de l’Armistice, l’ambassadeur de France à Madagascar, Valérie Vouland-Aneini, dont la déclaration était à l’origine des polémiques actuelles, a refusé de répondre aux questions des journalistes présents sur le lieu. Par contre, la ministre des Affaires Etrangères malgache Atallah Béatrice a rassuré hier qu’il n’y avait pas d’incident diplomatique entre Madagascar et la France sur ces îles éparses. « Nous respections les procédures recommandées par les résolutions des Nations Unies. », a réitéré le chef de la diplomatie malgache. Avant de s’exprimer sur la visite dans les îles éparses de la ministre française des Outre-Mer, George Pau Langevin : « Cette visite est programmée depuis le mois de septembre. Le gouvernement malgache en était préalablement informé. » Quoi qu’il en soit, des presses régionales affirment que ce « différend territorial » opposant Madagascar à la France pourrait engendrer un incident diplomatique entre les deux pays sans dialogue franc entre le président français François Hollande et son homologue malgache Hery Rajaonarimampianina.

Contexte délicat. La déclaration de l’ambassadeur de France à Madagascar vient d’être confirmée par le commandant supérieur des FAZSOI (Forces Armées dans la Zone Sud de l’Océan Indien), le Général Jean-François Hogard, qui viennent d’effectuer un exercice d’entraînement dans les îles éparses, en particulier sur l’île de Juan de Nova. Ce général français a réitéré la souveraineté française sur les îles éparses. En fait, pour confirmer sa souveraineté sur ces îles éparses, la France se base sur la Loi du 21 février 2007. Selon cette loi, les îles éparses sont devenues le cinquième district des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF). Avec une surface de 43,2 Km2, ces îles éparses représentent une Zone Economique Exclusive (ZEE) de 640.100 Km2, plus de 6% de la totalité des ZEE françaises. Quoi qu’il en soit, les revendications des « nationalistes » malgaches sur ces îles éparses surgissent dans un contexte délicat dans la mesure où les préparatifs du 16e Sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie battent leur plein. Tout incident qui pourrait être déclenché par l’éventuelle intervention de l’Etat malgache dans le cadre de la récupération de ces îles risquerait d’avoir des impacts sur la tenue de ce Sommet en 2016 à Antananarivo.

R. Eugène

Source : Midi Madagasikara, 12 Novembre 2015

» Articles plus récents