«

»

oct 14

Diana – Le consulat français en pleine restructuration

Le chef de la région DIANA reçoit le consul général de France et le consul honoraire à Antsiranana

Le chef de la région DIANA reçoit le consul général de France et le consul honoraire à Antsiranana

En tournée dans le Nord, le consul général de France parle  du nouveau modèle d’administration, appliqué désormais.

Pour la quatrième fois, le consul général de France à Madagascar, Étienne Léandre s’est déplacé à Antsiranana  pour  rencontrer la communauté française dans le Nord. Outre cette rencontre régulière, il a profité  de cette opportunité pour  rendre visite aux  autorités régionales, notamment au chef de la région Diana, Eddie Jean Aimé Tongazara.

L’occasion lui  a permis de présenter le premier consul honoraire de France à Antsiranana, Daniel Lozes, un opérateur économique bien connu de la population locale et  ancien président  de l’Office du  Tourisme. Il a aussi annoncé que la France a mis en place un nouveau modèle d’administration.
Daniel  Lozes, treizième consul honoraire  installé  dans la circonscription de la région Diana, a pour rôle d’y représenter la France. Il participe également à l’administration des Français qui  y résident. « Nous y comptons 1 500 ressortissants et  la nouvelle structure leur permet de bénéficier des services consulaires  en terme de passeport, d’état-civil et  d’autres documents »,  explique le consul général, tout  en affirmant  que le consulat n’a pas  été fermé mais uniformisé selon une manière propre à la France.

Ainsi, l’existence du consulat honoraire dans la capitale du Nord contribuera à résoudre les problèmes des ressortissants français. « Je suis un opérateur économique et je suis sensible au développement de la région. Aussi la première  chose que je souhaite faire, est d’aider et d’administrer les Français au mieux que je peux pour qu’ils vivent dans la paix » affirme le nouveau promu.

Correspont-sécurité

Le consul honoraire, est, en effet chargé d’assurer la protection des ressortissants français. Etienne Léandre a aussi annoncé la  mise en place de trois correspondants-sécurité qui assureront le relais avec les autorités civiles et militaires malgaches. Cela, pour répondre aux attentes des Français après le meurtre de leurs deux compatriotes.

Les trois bénévoles, de nationalité française, auront le même numéro spécial que celui de la communauté française de la région pour cette dernière puisse les appeler directement en cas de besoin. « Ils n’ont, toutefois, aucune compétence en matière de sécurité et ils ne s’immiscent pas dans les affaires de maintien de l’ordre. Ils ne sont qu’une interface », conclut le consul général.

Raheriniaina

L’Express de Madagascar – Lundi 12 Septembre 2016