«

»

août 10

14 juillet 2016 : dernière fête au Consulat de Diego Suarez

Plusieurs centaines de personnes ont assisté à la soirée du 14 juillet à la Résidence du Consulat de France de Diego Suarez pour célébrer la fête nationale française. Cette réception du 14 juillet revêtait un caractère particulier cette année car elle marquait également la fermeture définitive du Consulat de Diego Suarez

Daniel Maizierre, Consul de France à Diego Suarez

Daniel Maizierre, Consul de France à Diego Suarez

Des ressortissants français étaient présents, mais également beaucoup de nationaux dont les autorités régionales : représentant du Chef de Région, Préfet, Maire d’Antsiranana ainsi que de nombreux représentants de l’administration, de l’autorité militaire, ainsi que des confessions religieuses. La soirée a été ouverte par le traditionnel discours du Consul de France à Diego Suarez, M. Daniel Maizierre. Après avoir remercié les convives de leur présence en nombre, il a affirmé que « la célébration du 14 juillet à l’étranger est une occasion privilégiée de se rencontrer et de mettre en avant l’amitié partagée par la France avec de nombreux pays ». Il a ensuite rappelé qu’à Madagascar, cette amitié est particulièrement forte et pérenne, comme en témoignent le nombre de malgaches qui vivent en France, plus de 75 000, et les 20 000 français qui sont installés à Madagascar, dont environ 2 500 sont dans la région DIANA et 1 600 pour le grand Diego Suarez. Un autre point fort de cette relation est la relation bilatérale entre France-Madagascar qui s’exprime dans de nombreux secteurs : le secteur de la culture et de l’éducation avec 29 Alliances françaises sur tout le territoire avec également plus de 13 000 élèves dont 7 000 enfants malgaches qui fréquentent les établissements scolaires français de Madagascar ; l’économie avec près de 700 entreprises françaises qui investissent à Madagascar ; la coopération où la France poursuit ses programmes en cours et accentués aux dimensions sociales et humanitaires. Il a par la suite souligné que la coopération militaire cette année avait été riche et active : instructions opérationnelles et techniques, brevets parachutisme, accompagnement dans des différents projets de formation, conseils, visites et exercices. Selon lui, les rencontres majeures auxquelles se prépare Madagascar d’ici la fin de l’année 2016 : la 42e session de l’APF, qui vient de se terminer, les Jeux de la Jeunesse de l’Océan Indien, la COMESA, le Sommet de la Francophonie, sont des enjeux essentiels pour l’affirmation de la place de la Grande Île sur la scène internationale mais aussi pour la qualité de leurs échanges au sein de communautés plus larges. La coopération de sécurité et de défense est dans ce cadre primordiale et se poursuivra avec tout le professionnalisme qu’il nécessite.

Projets et coopérations dans le Nord

Pour ce qui concerne plus particulièrement Diego Suarez et la région DIANA, il a évoqué l’Agence Française de Développement qui, dans le Cadre d’Intervention Pays (CIP) travaille sur un projet de développement urbain concentré sur les villes de Tuléar, Fianarantsoa et Diego Suarez pour la période 2015-2019. Le 16 juin dernier, le financement de ce programme de villes secondaires a été approuvé par le conseil d’administration de l’AFD et les études de faisabilité sont en cours d’approbation auprès des partenaires. Les investissements à Diego Suarez sont identifiés : la réhabilitation d’une partie de la voirie urbaine y compris l’aménagement d’une voie de dégagement des quartiers ouest de la ville ; le réaménagement du marché SCAMA ; le restructuration et l’aménagement du pôle marchand Bazarikely ; l’aménagement de deux jardins publics, place Kabary et place Caïla ; l’aménagement d’un abattoir ; la remise et état des drains dans plusieurs quartiers et pour finir quelques interventions au niveau des quartiers de Mahatsara. S’agissant de la coopération militaire, « elle est également très présente dans la région nord, comme vous avez pu le constater, récemment avec le venue de la frégate La Nivôse. Les navires français continueront à faire escale à Diego Suarez. Par ailleurs, le jumelage entre le 2e RFI malgache et le détachement de la légion étrangère de Mayotte illustre l’excellence de cette coopération. » Aussi, l’Union Européenne dont la France est un contributeur important a choisi de privilégier les transports et l’énergie dans la région nord et plus particulièrement de Diego Suarez. Le Collège Sadi Carnot va prochainement se doter d’une cantine scolaire et d’un internat pour permettre aux familles qui résident dans d’autres villes du nord de scolariser leurs enfants à Diego Suarez. L’Alliance française est également un élément essentiel de la relation franco-malgache avec ses multiples activités : cours de français, projections de cinéma dans les quartiers de Diego, organisation de soirées culturelles et de concerts, appui aux associations sont autant de témoignages de la vitalité de l’Alliance. Le bâtiment qui l’abrite est en cours de réfection afin de lui redonner toute sa splendeur.
M. le Consul a ensuite tenu à citer l’action des régions françaises à Diego Suarez : le Conseil Régional de Picardie, le Conseil Général du Finistère, le Conseil Général de Mayotte qui, depuis de nombreuses années réalisent des projets de coopération dans des domaines économique, culturel et éducatif et du développement rural. Il a également félicité les organisations non gouvernementales françaises dont les actions de celles et de ceux qui les animent interviennent directement auprès des populations dans les domaines qui touchent à leur quotidien. Parmi elles, l’association qui regroupe les anciens combattants résidents à Diego Suarez et dont l’aide apportée aux ressortissants français ou à leurs veuves est précieuse, l’association de bienfaisance de Diego Suarez, dont l’action permet à des compatriotes traversant une période difficile de trouver écoute aide et assistance. Enfin, les acteurs économiques constituent également un facteur indispensable de la présence française à Madagascar et à Diego Suarez plus particulièrement. M. Maizierre a salué le travail qu’ils accomplissent quotidiennement dans leurs domaines d’activité. En investissant dans la région et dans tout Madagascar, ils contribuent au développement économique du pays et cela malgré les difficultés liées à la conjoncture parfois difficile.
Il a également profité de l’occasion pour s’adresser aux autorités malgaches civiles et militaires. Il a rappelé que depuis la célébration de la précédente fête nationale, des événements tragiques ont frappé la France. D’autres événements non moins tragiques ont frappé les communautés française italienne à Diego Suarez. Ces drames lui ont permis « de mesurer la qualité de notre relation ». Il en a remercié le Préfet, le Maire, et toutes les autorités de Diego Suarez, pour avoir « toujours répondu présents à nos sollicitations notamment en matière de sécurité. Vous nous avez également témoigné votre sympathie et votre peine lorsque des Français et des ressortissants de divers pays ont été lâchement attaqués le 13 novembre 2015. Comme à chaque fois dans ces douloureuses circonstances, vous nous avez prouvé que vous étiez des amis de notre pays. Je tiens à vous remercier chaleureusement pour votre soutien et votre écoute, et votre aide envers la communauté française de Diego qui est si attachée à votre ville, à votre région et à votre pays ».

« La France ne vous laissera pas tomber »

Evoquant le caractère particulier de ce 14 juillet avec la fermeture de la Chancellerie Détachée, la Consul a présenté le dispositif qui sera mis en place dès le 1er septembre avec l’Agence consulaire de Diego Suarez. Des agents de Tananarive viendront également effectuer régulièrement des missions à Diego Suarez pour aider les ressortissants dans leurs démarches. Durant la période intermédiaire, une permanence sera assurée pour les urgences.
Pour finir, il a remercié toute l’équipe du consulat, qui « depuis de nombreuses années a accompli quotidiennement et avec dévouement un travail de qualité au service des Français ».
M. le Consul et son épouse ont également tenu à remercier l’assistance pour son accueil «  Nous avons été honorés d’être parmis vous, de travailler avec vous, et de partager un moment de votre vie dans cette magnifique ville de Diego Suarez. Enfin, j’ai été particulièrement touché par les nombreuses contributions apportées par de nombreux compatriotes mais également par des amis de la France qui ont sponsorisé cette soirée. Sans ceux, cette soirée ne serait pas aussi belle ».
La soirée s’est poursuivie autour d’un cocktail dinatoire et d’un bal.

La Tribune de Diégo