août 24

Le président Comorien : Plus patriote que Rajaonarimampianina ?

Les Comores soutiennent Madagascar dans la revendication des îles éparses. C’est en substance la déclaration du président de l’Union des Comores. Ikililou Dhoinine, lors de son discours au palais d’Etat d’Iavoloha, le 1er Mars dernier dans le cadre de sa visite officielle et terre malgache. Une déclaration qui a certainement embarrassé le président de la République, Rajaonarimampianina. En effet, il est loin d’avoir le monopole des revendications de ces îles situées dans la région. Les Comores  revendiquent également Mayotte, accaparée par Paris lors d’un référendum, en 1976…

Rappelons que le président malgache a réclamé l’appartenance de ces îles à Madagascar, lors de la campagne présidentielle de 2013. Il voulait alors faire connaitre ainsi sa fibre patriotique. Son adversaire de l’époque, Jean-Louis Robinson devait manifester son intention en faveur d’une cogestion avec la France.

Mais quelques mois après sa prestation de serment en tant que chef d’Etat, Hery Rajaonarimampianina a annoncé à la presse aux Etats-Unis qu’il fallait mener des négoçiations pour cogérer les îles éparses avec la France.

Cette volte-face ne pouvait que faire tiquer les patriotes malgaches. La revendication des îles éparses a donc émergé quoique le combat s’est quelque peu éparpillé et n’était pas doté d’une stratégie claire. Il y a quelques mois, des figures politiques, comme celle de Marc Ravalomanana, étaient même aperçues dans cette lutte. Mais elles ont disparu assez rapidement sans pour autant avoir fourni des pistes, des idées pour élaborer une stratégie.

En fait, les politiciens agissent toujours en opportunistes et le président de la république n’est pas l’exception qui confirme la règle.

Son régime a bataillé pour accueillir le sommet de la francophonie en novembre prochain, en se trompant, par la même occasion, de priorité et en abandonnant les îles éparses à la France. Car il faut rappeler la récente déclaration du ministre Béatrice Attalah, de ne pas faire le lien entre le sommet et les îles éparses. Et maintenant, le président comorien donne une leçon de patriotisme à son homologue malgache : les Comores ont toujours revendiqué Mayotte de manière officielle et, actuellement, elles soutiennent la revendication des îles éparses, censées appartenir à Madagascar.

Hery Rajaonarimampianina semble toutefois avoir classé définitivement ce dossier. Courant septembre 2014, au cours de sa visite officielle en France, il était question de créer un comité conjoint pour réfléchir sur le processus de négociations à mettre en place. La mise sur pied de ce comité devrait revenir aux deux ministères des Affaires étrangères malgache et français. Un an et demi plus tard, le dit comité n’a pas encore vu le jour. Et aucune information officielle sur le début d’une quelconque négociation n’a été communiquée le ministère des affaires étrangères malgache. En tout cas, d’importants gisements pétroliers se trouvent au large de Juan de Nova (une des îles éparses). Les autres îlots, Bassas da India et Europa sont riches en biodiversité marine. Mais bizarrement, Madagascar ne s’empresse pas récupérer ces îles toujours colonisées par la France, 56 ans après l’indépendance.

Fanjanarivo.

La gazette-dgi-Jeudi 03 Mars 2016

août 10

14 juillet 2016 : dernière fête au Consulat de Diego Suarez

Articles plus anciens «