oct 27

Cousins transfrontaliers des îles: des descendants Seychellois et Réunionnais découvrent des liens ancestraux

unnamed (4)
La Digue, la troisième île la plus peuplée des Seychelles, abritait beaucoup de colons venant de l’île de la Réunion – un département d’outre-mer français dans l’Océan Indien, au cours du 19ème siècle. (Gerard Larose, Seychelles Tourism Board)

La nation créole des Seychelles est aujourd’hui un mélange de races et de cultures du fait des origines multi-ethniques de ses habitants. Tout au long de son histoire, les 115 îles de l’archipel ont été occupées par des colons français et anglais, des esclaves africains, ainsi que des commerçants chinois et indiens. En savoir plus »

août 24

Le président Comorien : Plus patriote que Rajaonarimampianina ?

Les Comores soutiennent Madagascar dans la revendication des îles éparses. C’est en substance la déclaration du président de l’Union des Comores. Ikililou Dhoinine, lors de son discours au palais d’Etat d’Iavoloha, le 1er Mars dernier dans le cadre de sa visite officielle et terre malgache. Une déclaration qui a certainement embarrassé le président de la République, Rajaonarimampianina. En effet, il est loin d’avoir le monopole des revendications de ces îles situées dans la région. Les Comores  revendiquent également Mayotte, accaparée par Paris lors d’un référendum, en 1976… En savoir plus »

juil 11

Projet de loi – Petite réforme au code de la nationalité

Les autorités ne sont pas allées loin dans leur volonté de réformer le code de la nationalité. Le projet de loi soumis au Parlement reste discriminatoire.

Un tout petit pas. Le code de la nationalité malgache évolue, mais à pas de fourmi. Le projet de loi, actuellement soumis au Parlement, n’a pas osé aller au-delà de la nationalité de filiation, et laisse même entier le problème de l’apatridie. Le seul progrès consenti concerne le droit des femmes à transmettre automatiquement la nationalité malgache à leur progéniture.

Pour le reste, la loi reste encore très discriminatoire au point de préoccuper l’Union européenne. Lors du dialogue politique tenu avec le gouvernement, lundi, celle-ci n’a pas manqué de « partager ses préoccupations sur le projet de réforme du code de la nationalité ». En savoir plus »

juin 28

Nationalité malgache. Le même droit entre le père et la mère

Hommes et femmes jouiront des droits égaux quand à la transmission de leur nationalité à leurs enfants.

Désormais, est malgache l’enfant légitime né d’un père et /ou d’une mère malgache. Ce qui veut dire que la mère malgache a maintenant le droit de transmettre sa nationalité à son enfant même si la nationalité du père de l’enfant est connue.

En effet, depuis 1960, le code de la nationalité malagasy a stipulé : « Est malgache : 1) l’enfant légitime né d’un père malgache, 2) l’enfant légitime né d’une mère  malgache et d’un père qui n’a pas de nationalité ou dont la nationalité est inconnue ».  Mais à l’heure actuelle, certaines dispositions de cette ordonnance no 60-064 du 22 juillet 1960 ont été  modifiées en Conseil des ministres du 15 juin dernier. En savoir plus »

jan 14

CNI prolongation des cartes d’identité

Extension de la durée de validité de la carte nationale d’identité

A compter du 1er janvier 2014, la durée de validité de la carte nationale d’identité passe de 10 à 15 ans pour les personnes majeures (plus de 18 ans). En savoir plus »

Articles plus anciens «